FAQ

 
 

Frequently asked questions

Est-ce que les Tarawih sont obligatoires ?


Cette question sur les Tarawih est constamment posée sur les réseaux sociaux, dans les mosquées, ainsi que sur le net. Vous remarquerez que les gens posent constamment cette question. Or, en toute réalité, cette question est une fausse question. Une fausse question qui appellerait les gens à "réaliser" que la prière dite de Tarawih n'est pas obligatoire. Et qu'elle serait une Sunna Mouwakkadat, une Sunna validée par le Prophète lui-même. Disent-ils : " l'ayant pratiqué de son vivant". Néanmoins, au su et au vu de toutes les rédactions et discours que l'on voit sur le net et ailleurs, cette prière de Tarawih serait d'un caractère recommandé. C'est à dire, que vous seriez récompensés de l'avoir pratiquée. Et si vous ne la pratiquez pas, vous ne seriez pas à blâmer, ni ne rentreriez dans le péché. Pratiquer cette prière de Tarawih, ferait du fidèle, du croyant en Allah et en Son Prophète, un homme récompensé par la pratique de cette dernière. Les "savants" contemporains, nous expliquent que les Tarawih ne sont pas obligatoires. Ils le rabâchent constamment dans leur discours. Pas obligatoires, disent-ils, pour plusieurs raisons :

  • Le Prophète n'a pas obligé les gens à pratiquer cette prière
  • Le Prophète a recommandé cette prière
  • Le Prophète a pratiqué de son vivant cette prière
  • Le Prophète a dit : " J'ai craint que cela devienne une obligation pour vous, et que vous ne puissiez pas l'accomplir"
  • Le Prophète a prié avec ses compagnons deux ou trois nuits durant le mois du Ramadan
Au regard de toutes ces "raisons", si toutefois, elles seraient vraies, la prière de Tarawih serait recommandée au fidèle, sans rentrer dans le péché, s'il ne l'a fait pas. Nous, nous affirmons que toutes ces allégations sont fausses, et cela, pour plusieurs raisons. Non plus, au regard d'internet, des gens, des discours futiles et secondaires, des discours des gens de la doxa d'une obédience islamique, mais au nom de la vérité, au nom des textes qui figurent notamment dans le Sahih de l'Imam al-Boukhari ainsi que celui de l'Imam Muslim - nous retrouvons aussi ces textes dans les différents Sunans, dont nous n'évoquerons pas. La Prière de Tarawih est-elle obligatoire ? Voilà une question farfelue, pour celui qui lie les textes, pour celui qui va à la source. Car, ce dernier, par son impartialité dans son jugement du texte, verra sans équivoque, que le Prophète n'a jamais prié les Tarawih, qu'il n'a jamais connu cette dernière, et que par conséquent, cette question ne peut et en aucun cas, être évoquée - en dehors de la légitimité du fidèle qui cherche la vérité et qui ne connaît pas le sujet. La prière de Tarawih, n'est ni une obligation, ni une recommandation. Elle est bien une innovation au sens stricte du terme, elle fut inventée notamment par le second calife de l'Islam, à savoir Omar ibn al-Khattab. Pour se rendre compte du caractère blâmable de cette prière, il suffit de lire ceci :

Zaid ben Thabit – qu'Allah l'agrée – dit : « L'Envoyé d'Allah – qu'Allah prie sur lui et le salue – plaça une natte qui le séparait des gens. Comme il y faisait des prières, quelques hommes cherchèrent à l'imiter et se mirent à le suivre dans ces prières. Une nuit, ils se regroupèrent, mais l'Envoyé d'Allah – qu'Allah prie sur lui et le salue – ne sortit pas les voir. Ils élevèrent la voix et frappèrent la porte avec quelques cailloux. L'Envoyé d'Allah – qu'Allah prie sur lui et le salue – sortit les voir en colère et leur dit : Votre insistance (à faire ces prières) me pousse à croire qu'elles deviendraient obligatoires. Priez donc dans vos maisons ! Car la meilleure des prières est celle que l’on fait chez soi, sauf pour ce qui est des prières obligatoires ». Zaid ben Thabit rapporte ceci : « Le Prophète – qu'Allah prie sur lui et le salue – plaça (dans un coin de la mosquée) une natte qui le séparait des gens. Comme il y faisait des prières (durant quelques nuits), quelques hommes cherchèrent à l'imiter et se mirent à le suivre dans ces prières. Une nuit, ils n'entendirent pas sa voix, croyant qu'il s'était endormi. Quelques-uns eurent l'idée de faire entendre leur voix en toussant dans le but que le Prophète sorte les voir. (Le Prophète) dit : Votre insistance (à faire ces prières), me poussa à craindre qu'elles deviendraient obligatoires. Si elles devenaient obligatoires, vous ne les observeriez pas. Ô gens ! Priez dans vos maisons ! Car la meilleure des prières est celle faite chez soi, sauf pour ce qui est des prières obligatoires ». Zaid ben Thabit rapporte ceci : « L’Envoyé d'Allah – qu'Allah prie sur lui et le salue – avait utilisé une chambre (pour la prière) – (le rapporteur) dit : Je crois qu'il avait dit : de natte – durant le mois du Ramadan. Il pria dedans (cette chambre) plusieurs nuits. Quelques personnes de ces compagnons vinrent prier derrière lui. Informé, le Prophète fit (la prière) en étant assis, sortit et dit : Je suis au courant de ce que vous avez fait. Ô gens, faites vos prières dans vos maisons, car la meilleure prière est la prière faite par l'homme dans sa maison, sauf la prière obligatoire ». Tous ces hadiths sont situés dans le sahih de Boukhari et celui de Muslim. Ces hadiths nous informe que le Prophète a donné l'ordre à ses compagnons, de prier à la maison, chez eux. Cet ordre fut accompagné notamment, de la colère du Prophète, au regard du comportement de certains d'entre eux.

Si donc, le Prophète donne l'ordre de prier à la maison, comment peut-on se poser la question si cette prière est obligatoire ou non ? La prière de Tarawih est évidemment d'un caractère blâmable. Cette pratique porte en soi, des conséquences graves :
  1. Elle conduit les gens à désobéir au Prophète, à savoir d'aller prier à la mosquée, au lieu de la maison
  2. Le simple fait de considérer que les Tarawih peuvent possiblement être effectué à la mosquée, est de la même manière grave, puisque la parole du Prophète est claire : " Priez chez vous ! "
En tout état de cause, la question qu'il faille se poser est : "Est-ce que cette prière fut délibérément pratiqué à l'insu du Prophète ?" Pour y répondre en une ligne : Les Compagnons n'ont pas prié cette prière sous l'ordre du Prophète, mais bien à son insu, comme l 'affirme les textes : - "Comme il y faisait des prières, quelques hommes cherchèrent à l'imiter et se mirent à le suivre dans ces prières." - "Informé, le Prophète fit (la prière) en étant assis" - "Votre insistance (à faire ces prières), me poussa à craindre" et cela, de leurs propres chefs, en se rassemblant derrière lui. Suite à quoi, le Prophète leur ordonna d'aller prier chez eux, sous le ton de la colère : - "sortit les voir en colère et leur dit : Votre insistance (à faire ces prières) me pousse à croire qu'elles deviendraient obligatoires. Priez donc dans vos maisons ! Car la meilleure des prières est celle que l’on fait chez soi, sauf pour ce qui est des prières obligatoires" Ainsi, le Prophète n'a rien à voir, à toute cette histoire. Il ne faisait que prier, seul, comme à son habitude, et cela depuis le début de la révélation, sa veillée nocturne - qiyam al-layl. Cette dernière ainsi nommée, connue et pratiquée de manière régulière par le Prophète. Pour en savoir plus, nous vous donnons rendez-vous sur le site tarawih.eu, ou bien sur ce site tarawih.fr, et de commander et/ou télécharger le livre gratuit Tarawih, la prière innovée.




Qu'est ce que les prières de Tarawih ?


Les prières de Tarawih seraient une pratique du Prophète, qu'il aurait pratiqué de son vivant, quelques nuits, deux ou trois, lors du mois du Ramadan. Des gens auraient prié avec le Prophète, sous son commandement, leur ayant exprimé par parole et acte, que cette prière ne serait dorénavant pas obligatoire, car si elle avait été obligatoire, ils n'auraient pu l'accomplir, ni l'observer. Ainsi, la direction de ses propos tendent à faire accroire aux fidèles qui se veulent de suivre Allah et Son Prophète, que sous le commandement du Prophète, sous la guidance du Prophète, sous les paroles et actes du Prophète, la prière de Tarawih fut recommandée expressément par le Prophète lui-même, en personne. Indiquant ainsi, à la communauté, que si les gens ne faisaient pas cette prière, ils ne rentrerez pas dans le péché. Voilà l'argumentation erronée, pour ne pas dire pécheresse, des soi-disant "Savants" de notre époque, sur la question de la validité de la prière dite de Tarawih. Pour revenir à la question : Qu'est ce que la prière de Tarawih ? Ils nous fallaient absolument vous citer leur narratif, pour ainsi y répondre et leur répondre. Les prières de Tarawih, dans leurs définitions au sens pratique, est ce que l'on voit chaque mois du Ramadan. En effet, elles se caractérisent par le fait de : - se rassembler durant les nuits du mois de Ramadan, après la prière de 'Icha, en prières, derrière un seul Imam, un seul Lecteur. Et cela, plusieurs heures. En tout cas, jusqu'au maximum, avant l'aube (Fajr). Au regard de ce que les gens ont pratiqué et pratique toujours, est-ce que leur argumentation, leur narratif, concernant la validité de cette prière tient la route ? NON. Et cela, de manière claire, au regard des textes, que nous citons : « Abderrahmane ibn Abdelqâri a dit : « Une nuit, pendant le Ramadan, j’allais avec Omar ibn el Khattab à la mosquée. Les fidèles étaient en groupes dispersés. Ici, un homme faisait sa prière pour son propre compte. Ailleurs, un homme dirigeait la prière de son groupe. Omar dit alors : Il me semble que si je réunissais tous ces gens-là sous la direction d’un seul lecteur, cela serait plus convenable. Alors, mettant son dessein à exécution, il les rassembla sous la direction d’Obayy ibn Ka’b » « Une autre nuit, je sortis également avec Omar. Les fidèles priaient sous la direction de leur lecteur : « Quelle excellente innovation, s’écria Omar ». Nous apprenons, à travers ces textes joints, que c'est bien Omar ibn al-Khattab, qui a inventé cette prière. Inventé cette prière, et lui même affirmant : " Quelle excellente innovation" que d'avoir rassemblé les fidèles durant les nuits du mois du Ramadan, sous la direction d'un lecteur, susnommé, Obayy ibn Ka'b. Les historiens nous apprennent, et pas des moindres (notamment Tabari), ce qui suit : « Et c’est lui (Omar) le premier à avoir rassemblé les gens (musulmans) sous la direction d’un seul imam pour accomplir la prière dite de Tarawih durant le mois du Ramadan ». « Il adressa des lettres à toutes les villes des possessions musulmanes pour leur ordonner d’agir ainsi » Si nous reprenons l'histoire de cette situation que le Prophète a vécu, à savoir : Zaid ben Thabit – qu'Allah l'agrée – dit : « L'Envoyé d'Allah – qu'Allah prie sur lui et le salue – plaça une natte qui le séparait des gens. Comme il y faisait des prières, quelques hommes cherchèrent à l'imiter et se mirent à le suivre dans ces prières. Une nuit, ils se regroupèrent, mais l'Envoyé d'Allah – qu'Allah prie sur lui et le salue – ne sortit pas les voir. Ils élevèrent la voix et frappèrent la porte avec quelques cailloux. L'Envoyé d'Allah – qu'Allah prie sur lui et le salue – sortit les voir en colère et leur dit : Votre insistance (à faire ces prières) me pousse à croire qu'elles deviendraient obligatoires. Priez donc dans vos maisons ! Car la meilleure des prières est celle que l’on fait chez soi, sauf pour ce qui est des prières obligatoires ». Comment les savants, peuvent-ils affirmer effrontément que le Prophète a prié la prière dite de Tarawih ? Alors que le Prophète priait seul chez lui, que les gens se rassemblèrent au détriment du Prophète, que les gens prièrent derrière lui contre sa volonté. Sa volonté qui fut exprimée par plusieurs actes, et plus précisément lorsqu'ils leur adressa la parole suivante : "Votre insistance (à faire ces prières) me pousse à croire qu'elles deviendraient obligatoires. Priez donc dans vos maisons ! Car la meilleure des prières est celle que l’on fait chez soi, sauf pour ce qui est des prières obligatoires". Le Prophète refuse ainsi de prier avec ses compagnons. Il refuse et leur donne l'ordre de prier chez eux. Il nous indique par la même occasion, que la prière que nous faisons chez nous, est meilleure, que ce à quoi les compagnons ont invité le Prophète. Nous disons bien, que ce ne fut pas du ressort du Prophète, que des compagnons se rassemblèrent, mais bien de leurs propres jugements, leurs propres initiatives. Et le Prophète leur ordonna la meilleure action à faire : de rentrer chez eux, de prier chez eux et de ne plus se rassembler derrière lui, dans lequel cas, ils rentreraient et nous rentrerions dans une défiance et une désobéissance au Prophète. Pour en savoir plus, nous vous donnons rendez-vous sur le site tarawih.eu, ou bien sur ce site tarawih.fr, et de commander et/ou télécharger le livre gratuit Tarawih, la prière innovée.




Peut-on prier les prières de Tarawih à la maison ?


Cette question est de retour pour le Ramadan 2021. Peut-on faire la prière de Tarawih à la maison ? Puisque les mosquées de France et d'ailleurs, sont soient fermées, ou bien, dans un cadre de crise sanitaire, les mosquées ne peuvent accueillir que très peu de fidèles. Cette question a bien sûr été traitée par les savants anciens, notamment l'imam Malik, l'imam Chafi'i et d'autres savants que nous ne citerons pas. Ainsi, ces savants ont considéré qu'il fallait se poser cette question, au su et au vu, NON PAS d'une obéissance à une politique étrangère à leur religion qu'est l'Islam, non pas au regard d'un confinement généralisé et mondialiste, MAIS au regard des textes et du savoir qu'ils avaient entre leurs mains, sur la question dite de la prière de Tarawih. Peut-on prier la prière de Tarawih à la maison ? La prière de Tarawih à la maison... Encore une fois, une drôle de question pour celui qui lira attentivement les textes que nous allons vous soumettre et qui portent en eux, les réponses radicales sur la question des Tarawih. Mais avant de vous les soumettre, rappelons que : - Une nuit ou plusieurs nuits, le Prophète priait seul, chez lui ou dans sa mosquée, ces prières qu'il faisait à son habitude depuis le début de la révélation. - Une nuit, des compagnons, l'apercevant faire ses prières, se mirent à le suivre et à en imiter sa prière. - Une nuit, deux nuits, trois nuits se succédant, le Prophète, les ayant aperçu, s'arrêta et resta assis. - Cette troisième ou quatrième nuit, il ne sortit pas de chez lui. - Les fidèles en grand nombre dans la mosquée, furent interpellés par l'absence du prophète. Quelques uns d'entre eux, décidèrent de tousser ou encore, élevèrent la voix afin de faire venir le Prophète. - Le Prophète sortit en colère et leur dit : "Votre insistance me pousse à croire que ces prières deviennent obligatoires et que vous ne puissiez pas l'accomplir" "Ô Gens, priez dans vos demeures ! Car la meilleure des prières est celle faite chez soi, sauf pour ce qui est des prières obligatoires !"

Zaid ben Thabit rapporte ceci : « Le Prophète – qu'Allah prie sur lui et le salue – plaça (dans un coin de la mosquée) une natte qui le séparait des gens. Comme il y faisait des prières (durant quelques nuits), quelques hommes cherchèrent à l'imiter et se mirent à le suivre dans ces prières. Une nuit, ils n'entendirent pas sa voix, croyant qu'il s'était endormi. Quelques-uns eurent l'idée de faire entendre leur voix en toussant dans le but que le Prophète sorte les voir. (Le Prophète) dit : Votre insistance (à faire ces prières), me poussa à craindre qu'elles deviendraient obligatoires. Si elles devenaient obligatoires, vous ne les observeriez pas. Ô gens ! Priez dans vos maisons ! Car la meilleure des prières est celle faite chez soi, sauf pour ce qui est des prières obligatoires ».
Si l'on considère cette histoire comme authentique, et elle l'est, puisqu'elle figure notamment dans le Sahih de l'imam Boukhari ainsi que dans le Sahih de l'Imam Muslim, nous retenons un ordre du Prophète mentionné noir sur blanc. Cet Ordre est accompagné de la raison pour laquelle le Prophète a fait cesser les actes des fidèles, à savoir de s'être rassemblé derrière lui en prière : la meilleure des prières est celle faite chez soi, sauf pour ce qui est des prières obligatoires. Ainsi, drôle de question que de se demander si l'on peut prier les prières de Tarawih à la maison, lorsque nous avons face à nous, un ordre du Prophète dont nous devons, et n'avons pas le choix, que de s'y tenir. Cette question n'a plus de sens. Nous ne sommes plus dans le cas de la possibilité, mais bien dans le cas de l'impératif : "Priez dans vos demeures !"

De même, lorsque nous traitons ce sujet, nous nous rendons compte que la prière de Tarawih, ne peut être effectuée à la maison. Et cela, parce que la prière de Tarawih est définit au sens strict comme : "le fait de se rassembler derrière un seul lecteur dans la mosquée durant les nuits du mois du ramadan, et de prier derrière lui". Si donc, nous prenons en compte cette définition, et que nous avons le Prophète qui nous ordonne de prier chez nous, durant les nuits du mois du Ramadan et en dehors du mois du Ramadan, l'invalidité de l'acte de se rassembler derrière un seul lecteur dans la mosquée durant les nuits du mois du ramadan et de prier derrière lui, devient évidente. Et donc, cette prière des Tarawih n'a plus lieu d'être, et cela, depuis l'ordre du Prophète. C'est notamment, ce que les compagnons ont compris et ont suivi, lorsque Ibn Chihab, nous rapporte : « Quand le Prophète mourut, les choses étaient ainsi et elles continuèrent de la même manière sous le Califat d’Abou Bakr et ce jusqu’au début du Califat d’Omar » D'ailleurs, Ibn Chihab nous rapporte que cette prière de Tarawih est : « Jusqu’à ce qu’Omar les rassembla derrière Obayy ibn Ka’b, qui guida leur prière durant les veillées du Ramadan. Ce fut-là, la première fois que les gens se rassemblèrent derrière un seul lecteur pendant le Ramadan ». Par conséquent, la prière de Tarawih ne peut être possiblement effectuée à la mosquée, ni même à la maison. L'ordre du prophète renvoie les fidèles à prier chez eux. Qui dit chez eux, dit forcément de faire sa veillée nocturne - Qiyam al-layl - chez soi. Si donc nous lisons : L’Imam Malik a dit : « Moi aussi j’agis ainsi et pour celui qui peut prier chez lui qu’il le fasse ».

Al Chafirie dit : « Concernant la prière durant le mois du Ramadan, je préfère la prier seul »

Des questions serieuses
se posent quant à savoir, que ces savants et d'autres nous parlent de préférence, de possibilité alors qu'il en est rien. Ô gens, priez dans vos demeures ! Car la meilleure des prières est celle faite chez soi. Abandonnez toutes initiatives de prier à la mosquée, les Tarawih. Et suivez l'ordre du Prophète, qui doit être naturellement être suivi. Pour en savoir plus, nous vous donnons rendez-vous sur le site tarawih.eu, ou bien sur ce site tarawih.fr, et de commander et/ou télécharger le livre gratuit Tarawih, la prière innovée.




Est-ce blâmable que de ne pas prier les Tarawih ?


Cette question revient à ce que le fidèle soit obligé de la pratiquer, sans quoi il tomberait dans le péché, et donc, par conséquent, dans quelque chose de blâmable. Au regard des textes, nous constatons que le fait de ne pas prier les Tarawih, ne peut en aucun cas être blâmable. Au contraire, c'est plus que convenable, c'est le suivi d'un ordre. Et quiconque ne suit pas le commandement du Prophète, et s'affaire à désobéir à cet ordre , rentre dans le péché et dans quelque chose de blâmable et condamnable. En effet : Zaid ben Thabit rapporte ceci : « Le Prophète – qu'Allah prie sur lui et le salue – plaça (dans un coin de la mosquée) une natte qui le séparait des gens. Comme il y faisait des prières (durant quelques nuits), quelques hommes cherchèrent à l'imiter et se mirent à le suivre dans ces prières. Une nuit, ils n'entendirent pas sa voix, croyant qu'il s'était endormi. Quelques-uns eurent l'idée de faire entendre leur voix en toussant dans le but que le Prophète sorte les voir. (Le Prophète) dit : Votre insistance (à faire ces prières), me poussa à craindre qu'elles deviendraient obligatoires. Si elles devenaient obligatoires, vous ne les observeriez pas. Ô gens ! Priez dans vos maisons ! Car la meilleure des prières est celle faite chez soi, sauf pour ce qui est des prières obligatoires ».
Ainsi, pendant le mois du Ramadan de l'époque du Prophète, ou pendant le mois du Ramadan 2020, ou du Ramadan 2021, l'obligation du fidèle de prier à la maison est valide, au regard de ce texte et d'autres sources situés dans les hadiths dits "sunnites". Pour en savoir plus, nous vous donnons rendez-vous sur le site tarawih.eu, ou bien sur ce site tarawih.fr, et de commander et/ou télécharger le livre gratuit Tarawih, la prière innovée.




Est-ce autorisé que de prier les Tarawih 2021 chez soi en raison du confinement ?


Le confinement : Nous ne parlerons pas de la politique sanitaire des pays mécréants, mais bien, nous parlerons notamment de cette question qui tarodent beaucoup de musulmans de France et d'ailleurs, notamment dans les pays dits "islamiques" : Aurons-nous l'occasion de pouvoir prier les Tarawih au mois du Ramadan 2021 ? C'est cette question qui a fait le buzz au mois du Ramadan 2020. Et cette question est de retour, au mois du Ramadan 2021. Néanmoins, elle n'est pas apparu sur une base théologique, mais bien sur une base sociale, sanitaire. Les gens, ne se sont jamais posé la question s'il pouvait prier chez eux ou non. Pour la simple et bonne raison, que la définition propre du Tarawih est : "De prier les prières de nuits, en se rassemblant derrière un seul lecteur, dans la mosquée" et cela plusieurs heures. Ainsi, la question de "Prier chez soi" n'aurait pu apparaître chez les musulmans de france et d'ailleurs sans ce confinement. Ou du moins, tout ceci n'est qu'un tour de claquette. En effet, les savants anciens se sont posées ces questions, non pas pour des raisons de sectarisme, ni des raisons tribales, sociales ou sanitaires, mais bien pour des raisons purement théologiques. Là n'est pas la question d'évoquer les avis de tels ou tels savants, mais de soulever le fait que de se poser la question si l'on peut prier les Tarawih 2021 chez soi en raison du confinement, est clairement une humiliation. Une humiliation, parce qu'au regard de la destruction de l'Islam sur terre, au regard des massacres dans le monde de nos frères et soeurs... nous devrions nous soumettre à ce genre d'allégations... Une humiliation aussi, et surtout, parce que les savants et autres gens, se posent ce genre de questions pour la raison du confinement.. Ainsi, allez prier à la maison ! lorsque Macron vous le dit ! Mais lorsque le Prophète vous dit : " Priez dans vos demeures ! Car la meilleure des prières est celle faite chez soi sauf pour ce qui est prières obligatoires !" Apparemment, ça ne vous effleure même pas l'esprit ! Si ça, ce n'est pas une humiliation ! Alors qu'est ce qu'une humiliation ?! Ainsi, bien sûr qu'il est condamné fermement par Allah et Son Prophète, que de prier les Tarawih 2021 ou autres Tarawih passés ou à venir ! Puisque cela est une désobeissance au Prophète ! Une offense et un affront devant la vérité !

En raison du confinement ou, en raison de la vérité, il n'est clairement point autorisé que de prier les Tarawih ! Pour en savoir plus, nous vous donnons rendez-vous sur le site tarawih.eu, ou bien sur ce site tarawih.fr, et de commander et/ou télécharger le livre gratuit Tarawih, la prière innovée.




Qu'est ce que les prières de Tarawih ont à voir au Prophète ?


Au regard des textes, au regard de la Vérité, au regard du Coran, au regard de la Sunna, au regard des principes fondateurs de la prière, au regard de l'Islam, au regard du bon sens, au regard de la nature de l'homme : Qu'est ce que la prière de Tarawih a à voir au Prophète ? C'est une question légitime, quant à tout ce que nous faisons d'exposer dans les questions précédentes. Est-ce que réellement le Prophète a prié les Tarawih ? Si non, avoir attribué cela au Prophète, alors que cela n'est point le cas, est-ce blâmable ? Si oui, quelles sont les raison qui portent à croire que les Tarawih ne proviennent pas du Prophète, mais d'un autre homme ? Voilà les questions. Vous l'aurez compris, et cela en ayant lu intégralement le livre Tarawih, la prière innovée, que le Prophète n'a jamais prié la prière de Tarawih, ne l'a ni connu en nom et ni en acte. Les textes l'affirment. Par contre, les textes montrent de manière évidente, que que c'est bien 'Omar ibn al-Khattab qui a inventé cette prière. Notamment, le fait d'avoir rassemblé les gens pour prier derrière un seul lecteur, Obay ibn Ka'b, durant les nuits du mois du Ramadan.

Ibn Chihab nous rapporte que cette prière de Tarawih est : « Jusqu’à ce qu’Omar les rassembla derrière Obayy ibn Ka’b, qui guida leur prière durant les veillées du Ramadan. Ce fut-là, la première fois que les gens se rassemblèrent derrière un seul lecteur pendant le Ramadan ». Alors que le Prophète a donné l'ordre, aux compagnons qui avaient de leurs propres initiatives prié derrière le Prophète, de prier chez eux !

Zaid ben Thabit rapporte ceci : « Le Prophète – qu'Allah prie sur lui et le salue – plaça (dans un coin de la mosquée) une natte qui le séparait des gens. Comme il y faisait des prières (durant quelques nuits), quelques hommes cherchèrent à l'imiter et se mirent à le suivre dans ces prières. Une nuit, ils n'entendirent pas sa voix, croyant qu'il s'était endormi. Quelques-uns eurent l'idée de faire entendre leur voix en toussant dans le but que le Prophète sorte les voir. (Le Prophète) dit : Votre insistance (à faire ces prières), me poussa à craindre qu'elles deviendraient obligatoires. Si elles devenaient obligatoires, vous ne les observeriez pas. Ô gens ! Priez dans vos maisons ! Car la meilleure des prières est celle faite chez soi, sauf pour ce qui est des prières obligatoires ». Le Prophète dit : Priez à la maison. Omar dit : Priez à la mosquée. Le Prophète disperse les gens.
Omar rassemble les gens.
Pour en savoir plus, nous vous donnons rendez-vous sur le site tarawih.eu, ou bien sur ce site tarawih.fr, et de commander et/ou télécharger le livre gratuit Tarawih, la prière innovée.